Cameroun 2009

Lancé en octobre 2008 à travers tout le Cameroun, le premier concours de 7 jours pour 1 film a reçu 200 scénarios envoyés par des hommes et des femmes de tous âges .

12 lauréats ont eu la chance de bénéficier d'une formation d'une semaine à l'Institut Français de Yaoundé. Trois intervenants-professionnels ont encadré cet atelier: Yves Hanchar (Belgique), François Chaillou (France) et Denis Chouinard (Canada).

Des rencontres avec des professionnels du cinéma camerounais, acteurs, directeurs de la photographie, ingénieurs du son, monteurs, ont été organisées afin de constituer la future équipe technique et artistique du film.

Le samedi 30 mai 2009, lors de la Cérémonie d'ouverture du Festival des Écrans Noirs, Gilbert Babena a été déclaré vainqueur du concours pour son projet LES OREILLES

Le tournage pouvait commencer! 8 autres lauréats ont choisi d'intégrer l'équipe du film à différents postes. Deux intervenants du cinéma français sont venus encadrer le tournage (Pierre Dejon) et la post-production (Didier Ranz).

Le samedi 6 juin, 7 jours après l'annonce du projet vainqueur, LES OREILLES était diffusé dans la salle comble du Palais des congrès de Yaoundé.

Il a ensuite été diffusé dans de nombreux festivals et chaines de télévision.

Film lauréat : 

LES OREILLES de Gilbert Tio Babena

Fiction - 13 minutes - Drame

A sa sortie de prison, un homme retrouve sa compagne et tente de refaire sa vie. Mais un petit garçon fait soudain irruption. Le croyant abandonné, il se met à la recherche de sa famille. Quand il retrouve sa mère, cette dernière lui fait une surprenante révélation.

Casting : Brian Ngoupé Sakio, Toni Yolande Bath Atangana, Gabriel Fomogne, Tatiana Matip

Sélections:
Écrans Noirs de Yaoundé 2009 (Invité d’honneur)

Paris Cinéma 2009 (Hors Compétition)

Festival Lumières d’Afrique de Besançon (Novembre 2009) Prix de la Diaspora Africaine

Festival International du Film d’Amiens 2009 (En compétition)

Festival du film court Francophone de Vaulx-en-Velin 2010 (Sélection Officielle)

Festival International du Film de Clermont-Ferrand 2010 (En compétition Nationale)

Festival International du Film d’Amour de Mons 2010 (Invité d’honneur)

Festival International du Court Métrage d'Abidjan (FICA) (En compétition)
Festival International de Marrakech Mai 2010

Festival du Burundi 2010
Coup de projecteur sur  7 Jours pour 1 Film

Festival International du Film Black de Montréal 2010 (Sélection Officielle) Avril 2010

Mot du réalisateur

"A l’époque, j'avais comparé le projet à l'époque à une Star Académie, la célèbre émission télé. Le tournage est l'instant le plus sublime de ce projet. C'est un plateau professionnel où l'on retrouve tous les postes : réalisation, cadrage, lumière, maquillage, régisseur, costume, montage, etc. 

Ce qui est fabuleux, c'est que les autres finalistes du concours ont la possibilité de se voir offrir un stage pratique aux côtés du gagnant : La méthode pédagogique choisie dans ce projet est le learning by doing, dépasser le savoir théorique pour pratiquer le cinéma. 

Cette opération est une école de cinéma qui donne la possibilité aux jeunes cinéastes d'apprendre dans des conditions optimales. 
Je dois regretter cependant l'après-concours. La faiblesse des structures qui encadrent l'activité cinématographique au Cameroun ne facilite pas l'éclosion des talents qu'on découvre et qu'on forme".