Sénégal 2012

L’appel à projets de 7 jours pour 1 film au Sénégal a été lancé le 14 juin 2011 lors du Festival Image et Vie de Dakar. Khalilou Ndiaye, André Ceuterick et Pascal Judelewicz ouvraient le concours devant des journalistes venus nombreux.

Pour cette édition, le jury était composé de Pascal Judelewicz (Acajou Films), André Ceuterick (Festival International du Film d'Amour de Mons), Khalilou Ndiaye (Festival Image et Vie), Denis Chouinard (Réalisateur canadien), Luc Jabon (scénariste belge) et Mamoune Faye (quotidien Le Soleil).

Réuni à Mons le 29 février 2012, ils ont désignés 6 lauréats: Kalidou Adama Snow (7 jours pour 1 coeur), Khadidiatou Sow (Les yeux de Naby), Mamoune Ndiaye (Rats de gargote), Mohamed Hady Niang (Babylon Circus), Noël Emmanuel Basse (La poupée) et Pape Bouname Lopy (L'Arme).

L'atelier de formation s'est déroulé du 2 au 7 avril 2012 au Centre culturel Douta Seck. Pascal Judelewicz et Denis Chouinard avaient préparé des cessions alternant cours théoriques, entretiens individuels et masterclasses publiques.

Le 8 juin 2012, lors d'une conférence de presse à l'Institut Français de Dakar, le grand vainqueur du concours a été proclamé. Le chronomètre des 7 jours s'est déclenché!

Dès l’annonce des résultats, le vainqueur Pape Bouname Lopy et son projet L'ARME, les autres lauréats, et les membres qu’il voulait voir figurer dans son équipe technique, se sont rassemblés sous la supervision de Pascal Judelewicz, Pierre Dejon (chef opérateur) et Didier Ranz (chef monteur) . Les postes ont été attribués et les anciens lauréats ont pu poursuivre leur formation dans les départements qui les intéressaient.

Un calendrier a rapidement été établi : deux jours de préparation, trois jours de tournage et deux jours de montage. Le film devait être prêt pour être projeté en cérémonie de clôture du Festival Image et Vie, le 16 juin 2012.

 

Le rythme était soutenu et l’ambition affichée. Toute l’équipe a tenu ses promesses et le film a bien été diffusé devant la salle comble du Penc Mi.

Film lauréat : 

L'ARME de Pape B. Lopy

Fiction - 7 minutes - Drame

Le jour de noël, Junior reçoit un pistolet en plastique pour sa plus grande joie. Dans la soirée, son grand frère s'apprête à sortir danser avec ses amis quand il décide de dérober l'arme de service de son père policier pour s'amuser. La soirée dégénère et l'arme s'égare dans la foule. le lendemain, les deux frères partent à sa recherche.

Casting : Mouhamed Diallo, El Hadji Malick Niang, Mansour Niang Zo, Tapha Niass, Abibiatou Diallo, Ablaye Mbaye

Sélections:

Journées Cinématographiques de Carthage 2012 - Tunisie
Fest'Yves Arts - Etel - Hors comp.-2013 - France
Festival Côté courts en Val d’Oise–2013 - France
FESPACO - 2013 – Burkina Faso     
Ecrans Noirs 2013 – Cameroun
L’Inconnu Festival - 2014 – France       
Festival Cortos Rek - 2014 - Sénégal
Festival Gorée Cinéma & Casamance Cinéma - 2017- Sénégal

Mot du réalisateur

« Ce n’était pas du tout évident de faire mon film en 7 jours seulement.  

Sur le plateau de tournage, j’ai appris à être pragmatique, prendre des décisions, écouter les autres et profiter de leur expérience. 
Grâce à "L’ARME", j’ai été accepté par les cinéastes du Sénégal car c’est devenu une carte visite qui m’a poussée à aller vers les gens et leur montrer mon film.  
Quand j’ai été sélectionné au FESPACO en 2013, j’étais si ému de voir mon film rencontrer un public aussi nombreux et j’ai pu côtoyer de grands cinéastes comme Souleymane Cissé, Alain Gomis et Idirissa Ouedraogo... 

7 jours pour 1 film est une bonne opportunité qui permet de faire sortir du lot un auteur parmi plusieurs. Je trouve que c’est un vrai départ pour une carrière cinématographique ».